Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • robert dean

     

    Commandant Sergent-Major Robert Dean

    Le Commandant Sergent-Major Robert Dean a été filmé une première fois en septembre 2007, dans le cadre du Projet Camelot de Bill Ryan et Kerry Cassidy. L'entretien se compose de deux parties :

    1) BOB DEAN : "Un Officier et un Gentleman"
    "Nous avons rencontré de nombreuses personnes remarquables dans le cadre du Projet Camelot, mais cet entretien avec Bob Dean est un de nos moments privilégiés.

    Dans la Première Partie, il partage ses connaissances sur le phénomène Ovni, et revient sur sa découverte lorsqu'il était affecté au SHAPE en Europe dans les années 60. Par la suite, après avoir pris sa retraite, il a pris la décision courageuse de briser son Serment de Secret et il a commencé à raconter ce qu'il avait appris.

    Dans la seconde partie, Bob nous confie que ceci est probablement sa dernière interview... Puis il marque une pause, prend une profonde inspiration, et nous déclare devant la caméra qu'il a été contacté, et qu'il a embarqué à bord du vaisseau".

     

     

     

    2) "BOB DEAN et son épouse MARCIA SCHAFER
    - Marcia Schafer nous raconte ses propres expériences de contact.
    - Dan Sherman est l'auteur du livre 'Above Black', où il racontre son entrainement militaire comme télépathe pour l'armée, en préparation de circonstances où les communications électroniques 'seraient rendues inopérantes'."

    Robert O. Dean fut analyste du Renseignement militaire au Haut Commandement de l'OTAN. Actuellement agé de 74 ans, avait été affecté au QG du Shape près de Paris de 1963 à 1967 avec la plus haute habilitation "Cosmic Top Secret". Un document dont il n'existait que 15 exemplaires en anglais, français et allemand, est arrivé entre ses mains, et sa lecture en 1964 "a transformé sa vie". Il raconte à notre confrère Lou Gentile :

    - "J'étais affecté à la Salle des Opérations. Une nuit, à 2 heures du matin, un Colonel de l'Air Force pensant que je m'ennuyais, a sorti ce rapport du coffre et me l'a donné à lire : "Tiens, tu disposes de l'accréditation nécessaire, lis ça, ça va te réveiller..." C'était titré : "An Assessment" ("Une Evaluation"), sous-titré : 'Evaluation d'une possible Menace militaire contre les Forces armées en Europe'.

    Ce rapport devait initialement déterminer si les soviétiques étaient impliqués dans ces phénomènes inconnus qui étaient observés dans l'espace européen, en pleine guerre froide.

    Après trois années d'études, il concluait que d'immenses objets cylindriques et métalliques, manifestement pilotés par des formes d'intelligence, ne pouvaient en aucun cas être d'origine terrestre."

    Ce rapport déclarait :

    - qu'au moins quatre races différentes d'aliens étaient impliquées. Parce que des occupants de ces machines avaient été vus au sol.
    - qu'ils étaient là depuis des centaines d'années,
    - qu'ils n'étaient pas hostiles, parce qu'en raison de leurs capacités, l'affaire aurait été déjà réglée..
    - qu'au moins une espèce était une manifestation inter-dimensionnelle."

    Après 27 ans de service actif, Robert Dean a travaillé 14 ans avec la FEMA après sa retraite de l'armée comme Commandant Sergent-Major, mais il disposait toujours de son habilitation. Il a poursuivi son enquête en examinant les dossiers dans les bureaux de ses collègues toujours en service. Au fil des années, il s'est vu confirmer que certains de ces E.T.s venaient d'autres dimensions.

    Robert Dean explique qu'à leurs yeux nous sommes des peuples primitifs, barbares, ce qui doit embarrasser particulièrement tout gouvernement confronté à l'attente d'une Divulgation.

    Après avoir encouragé le Dr Steven Greer pendant des années, et passé deux mois à harceler les membres du Congrès à Washington pour obtenir que soient organisées des audiences publiques, il est maintenant assez désabusé. Il parle de la Divulgation comme d'une "Dynamite politique", et dénonce la complicité des propriétaires des grands médias, toujours déterminés à décrédibiliser les témoins.

     

    - "Les Représentants élus ne sont déjà pas en mesure de questionner l'affectation des budgets secrets... Le citoyen pense qu'il connait les hommes en place, ceux qui semblent gouverner. Mais derrière eux se cache le véritable gouvernement de ce pays."

    - "Le fait pour les citoyens d'apprendre que nous ne sommes pas seuls, doit entrainer une expansion de conscience dans la société.."

    Mais il pense que les gouvernements successifs restent sur leurs position en raison des conclusions du Rapport de l'Institut Brookins en 1961 (qui conseillait à la NASA de cacher des informations concernant les découvertes aliènes éventuelles lors des missions spatiales, en raison du choc culturel).

    Il rend hommage à des travaux et publications comme ceux de Peter Sturrock, professeur de physique appliquée à l'université de Stanford, qui représentent selon lui une forme de Divulgation progressive, et se demande si ce serait ou non encouragé par le gouvernement US, dans la mesure où Sturrock a été financé par Laurance Rockefeller.

    Dean ne manque pas de rappeller le dernier discours de Eisenhower, avertissant le peuple des dangers du lobby militaro-industriel en place. Et il se demande : "Pourquoi les militaires renonceraient-ils à leurs super-bénéfices dans le cadre de programmes secrets, d'ailleurs en partie basés sur la rétro-conception ?"

    Même constat pour les solutions énergétiques qui nous permettraient de nous passer du pétrole : "Croyez-vous que les pétroliers seraient prêts à renoncer ?" "A ce propos", demande-t-il innocemment : "...Savez-vous qui occupe actuellement la Maison-Blanche ?"...

    "Imaginez également ce qui se passerait si on en venait à révéler au monde que les religions actuelles ne sont que des montages organisés par des intelligences supérieures..."

    "A moins que nos Visiteurs décident de se montrer en grand, je pense que la Divulgation pourrait prendre un siècle... Le temps pour nos militaires d'engager encore deux ou trois conflits mondiaux."

    "D'après ce que je sais, il y a au moins une espèce bienveillante, qui nous assiste depuis le début de l'humanité. Mais un autre problème se pose : comment révéler au public que tous les E.T.s ne sont pas bienveillants ?"

    Robert Dean fait référence au Professeur Michio Kaku, physicien New-Yorkais et consultant de la série "Star Trek", pour lequel il existe 10 dimensions distinctes, et nous serions dans la 3ème. (Voir "La physique des civilisations extraterrestres" où il théorise la capacité d'ouvrir des trous de vers dans l'espace-temps).

    Dean rapporte également des témoignages de militaires de la Navy qu'il a rencontrés, affectés à la surveillance de sous-marins soviétiques, témoins de manifestations d'objets aussi grands que des porte-avions, se déplaçant sous l'eau à plus de 180 km/heure. Le même phénomène a été observé au large des côtes écossaises.

    D'où encore une fois, l'impossibilité de dévoiler la vérité au public, puisque nos moyens actuels n'offriraient aucune protection efficace contre des technologies aussi avancées..

    Robert Dean montre un intérêt particulier pour les bases aliènes sur la Lune. Il fait référence à Maurice Chatelain, responsable pour la Mission Apollo du programme de communication. Le français avait été le premier à entendre les commentaires (coupés avant leur diffusion au public) des astronautes Armstrong et Aldrin, décrivant deux engins posés au bord d'un cratère, qui semblaient les attendre. D'où l'interruption du programme lunaire, malgré tous les projets annoncés d'établir une base permanente sur notre satellite.

    Toujours à propos des constructions lunaires, Robert Dean affirme avoir vu des clichés qui ont été pris par la sonde Clementine, lancée par le Département de la Défense, qui a orbité environ 300 fois autour de la Lune au printemps de 1994, et transmis deux millions d'images, dont seulement une infime partie ont été publiées.

    Pour finir, il affirme que l'un de ses contacts au Laboratoire de Fort Alamos lui a révélé qu'ils ont réalisé depuis 25 ans la fusion contrôlée. Selon une autre source, des expériences ont établi que le temps était manipulable. C'est ainsi qu'il explique la notion de Temps manquant dans les récits d'abductions.

    En conclusion, et pondérant son scepticisme sur le bon vouloir des Autorités, Robert Dean estime finalement que l'effet de masse critique dans l'opinion pourrait changer la donne à tout moment.

    "An Assessment" ("Une Evaluation"), sous-titré : 'Evaluation d'une possible Menace militaire contre les Forces armées en Europe' avait été tiré à 15 exemplaires. Le Sergent Major Robert O Dean a raconté à l'enquêteur Leonard H. Stringfield :

    "L'étude fut dirigée par l'Air Marshall, Sir Thomas Pike (British), qui était Adjoint du SACEUR (Supreme Allied Commander Europe). Pike était Adjoint du Général Lyman Lemnitzer, U.S. Army, qui avait un rang équivalent au grade de cinq étoiles."

    "Le gouvernement français (Charles De Gaulle) a retiré la France de l'OTAN, et nous avons du déplacer le SHAPE de Roquencourt (juste à côté de Paris) à Casteau (près de Bruxelles) en 1967. Par la suite on demanda aux français de restituer la copie française du rapport "The ASSESSMENT".

    Nous étions pratiquement certains qu'ils en avaient fait une copie, parce que peu après, ils ont lancé leur G.E.P.A.N. sous le contrôle de la gendarmerie. Il nous a été récemment confirmé par une source militaire française que le Colonel Jean Fauvre était au courant pour "The ASSESSMENT"."

    Compléments & Commentaires

    Mercredi 24 Décembre 2008

    En Mai 2007, Bill Ryan & Kerry Cassidy avaient interviewé Marcia Schafer, la compagne du Commandant Sergent-Major Robert Dean. Aujourd'hui, la mise en ligne de la traduction française, réalisée par Diouf pour le forum Ovnis-USA, pourra permettre d'apprécier son point de vue original. Elle a publié "Confessions d'une Anthropologue Intergalactique".

    L'auteur déclare avoir eu des contacts avec de nombreuses races au cours de sa vie, en pleine conscience et de manière tangible.

    Après quoi elle voulu contribuer à préparer ses contemporains à cette réalité, mais pas seulement : "J'ai souhaité également les faire réfléchir sur ce qu'implique pour l'ensemble de la société la prochaine rencontre de parents et amis dans l'univers.

    Réalisons ce que cela signifie pour les êtres humains, et comment nous allons devoir transformer nos vies." Marcia Schafer pense qu'une étape significative de la révélation aura lieu de notre vivant.

     

    Maria Schafer & Bob Dean

    "Ce qui pourra nous arriver en 2012 risque de sembler irréel pour la plupart des gens. Il faut envisager que nous puissions nous trouver confrontés à des circonstances et des futurs différents selon les personnes. Or nous avons tendance à penser collectivement, comme si nous allions tous faire le même voyage."

    Ses contacts l'ont aidée à réaliser que notre notion du temps est très limitée, et que le déroulement temporel peut se modifier.

     

    L'espèce humaine poursuivra son évolution à travers diverses expériences, de manière linéaire. Mais une partie de l'humanité prendra un chemin particulier :

    "Des groupes connaîtront des situations totalement différentes, et se dirigeront vers d'autres plans de réalité."

    Marcia Schafer explique que la révélation de la présence extraterrestre peut se dérouler en plusieurs étapes :

    "Nous avons déjà franchi la première, en réalisant qu'il y a d'autres mondes.

    Ces dernières années, les découvertes scientifiques se sont multipliées... On nous a montré qu'il y a d'autres systèmes solaires, d'autres planètes semblables à la Terre... et qu'il y en a même beaucoup."

    "Quand la 2ème phase sera commencée, vous saurez que vous êtes très proche de la divulgation. La preuve sera établie qu'une civilisation antérieure a existé sur une autre planète. Les scientifiques annonceront : Nous avons trouvé la preuve d'une ancienne civilisation disparue !"

    L'auteur reconnait que la révélation d'autres entités dans l'univers doit être progressive, pour amortir le choc culturel : "Une civilisation intelligente mais disparue, ça passe encore. Ensuite... il faudra bien en venir à l'étape finale : 'Hé, mais ils sont toujours là !'..."

    Suite, Compléments & Commentaires

    Conférence donnée à Laughlin, Nevada - Février 2009 - la video démarre à 30 secondes...

    La Conférence Ovnis de Laughlin, au Nevada, a commencé dimanche, et doit durer toute la semaine. Robert Dean était très attendu. Il a commencé sa présentation par une boutade : "Il n'existe pas d'Objets Volants Non-Identifiés... parce que les Autorités savent depuis longtemps de quoi il s'agit." Le Commandant Sergent-Major qui a servi 27 ans dans l'armée américaine fêtera ses 80 ans la semaine prochaine.

    Il s'était retiré pour se consacrer à la méditation, et à la pratique de la Vision à Distance avec son ami Joe McMoneagle.

    Il a aussi expérimenté le phénomène de sortie hors du corps. C'est finalement sous la pression de quelques amis, dont un gradé de la Navy qui travaille au sein du Pentagone, qu'il est sorti de sa retraite pour participer à d'autres conférences publiques.

     

    Robert Dean 2009

    Sa position a évolué plusieurs fois au sujet de la Divulgation. Aujourd'hui, il est tenté d'ironiser sur l'attente des citoyens s'imaginant par exemple qu'à l'occasion d'un changement d'administration les autorités pourraient se décider à révéler la présence de ceux qu'ils préfère nommer "Les Autres" : "D'une part, les hommes de Washington pourraient difficilement assumer les conséquences d'un mensonge qui dure depuis plus de 60 ans. Ensuite, nous devrions réaliser que l'Amérique n'est pas une démocratie : ceux que vous pensez avoir élu ne sont pas réellement aux commandes..."

    "Au fond le crash de Roswell est un évènement très connu mais assez mineur, par rapport à tout ce que nous avons pu récupérer depuis le crash de San Diego en 1941..."

    Area 51

     

    Pour l'anecdote, Robert Dean raconte comment Ben Rich, autrefois directeur des Recherches avancées chez Lockheed, avait plaisanté pour évoquer ces matériels de haute technologie qui n'avaient pas coûté un dollar en recherches : il avait écrit sur un tableau ces deux mots, 'UnFunded Opportunities', puis entouré 3 lettres pour former U.F.O. "Grâce à ces matériels récupérés, ils ont pu réaliser depuis 15 ans le voyage supra-luminique.."
    L'auditoire a plusieurs fois témoigné sa réceptivité par des applaudissements très chaleureux.

    Robert Dean a conclu en revenant sur le thème de la Divulgation : "Surtout, il vous faut ouvrir les yeux, et réaliser qu'elle se déroule en permanence, devant vous.

    Regardez comment un réalisateur comme Steven Spielberg vous passe des messages, avec "E.T.", "Rencontres rapprochées", et la série "Taken". Je connais bien Chris Carter, le créateur de la série "X-Files"... Tout n'est pas au même niveau, mais parfois, certains épisodes sont ultra-réalistes. Il a reconnu devant moi que son équipe avait été aidée à plusieurs reprises. Par conséquent, il faut développer son attention au monde qui nous entoure, faire travailler son cerveau, et le fait que la Divulgation est en marche vous semblera évident."

     

    Ufo Congress

    - Compléments & Commentaires

    BIO - "Robert O. Dean a effectué 40 ans de recherches dans le domaine OVNI. Il a été en service pendant 27 ans dans l'Armée américaine et a pris sa retraite avec le rang de "Command Sergent-Major" (grade le plus élevé chez les sous-officiers de l'Armée US) après avoir été décoré des plus hautes distinctions de l'infanterie de combat.

    Il a aussi servi au niveau opérationnel du renseignement et a été affecté au 'Grand quartier général des Puissances alliées en Europe' (SHAPE), le bras militaire de l'OTAN.

    Son accès aux informations classées "Cosmic Top Secret" lui a permis d'étudier des documents très controversés dont il parle actuellement.

    M. Dean a aussi passé 14 ans en tant que directeur des services d'urgence pour la FEMA (Federal Emergency Management Agency) dans le Comté de Pima, dans l'Arizona.

    Ancien directeur du Réseau collectif ufologique (MUFON) pour l'Arizona, et le Comté de Pima, il est aussi un ancien membre du Centre d'études sur les Ovnis (CUFOS) et de la Société des anciens astronautes. De plus, il a été durant 12 ans membre du bureau des directeurs de l'Organisation de recherche sur les phénomènes aériens (APRO).

    Bob Dean a étudié l'histoire ancienne, la psychologie et la philosophie à l'Université d'Indiana et est diplômé en archéologie et théologie; il détient l'équivalent d'un diplôme en gestion des situations d'urgence.

    Outre son engagement aux Etats-Unis, il a parcouru toute la planète afin de faire partager son message et a participé à diverses rencontres au Royaume-Uni, en Suisse, Italie, Japon, Allemagne, Brésil, Mexique, Australie, Hongrie et Porto Rico.

     

    Robert Dean

    Il a fait de nombreuses apparitions à la télévision, en radio, et dans des documentaires, et a été honoré trois fois d'un prix pour sa contribution aux études sur l'Ufologie.

    Le Sergent-major Robert O. Dean (ret.) présente un message étonnant et convaincant : nous ne sommes pas seuls sur cette planète et nous ne l'avons jamais été. Son engagement à faire partager sa découverte de documents hautement classifiés, qu'il a découverts au cours de sa carrière militaire, le pousse à continuer à informer le public sur la vie extraterrestre et la complicité de nos Gouvernements.

    M. Dean est l'une des rares personnalités qui détient des éléments de première main relatifs à l'implication de nos Gouvernements avec la vie extraterrestre. Il rapporte le contenu d'un document de 1964 titré "Une Evaluation" - une étude militaire de l'OTAN qui reconnait et analyse les implications de la présence aliène sur Terre."

     

  • Armadas Ufos mexique